Saut au contenu

En misant sur la propreté, la salubrité et la sécurité des lieux. En adoptant une approche préventive, vous serez en mesure de réduire les risques pour la santé et le bien-être des occupants de votre immeuble ou bâtiment commercial.

Apprenez-en davantage sur les dangers les plus courants pouvant entraîner une poursuite en responsabilité civile.

-

+

Les déchets organiques peuvent produire des spores et des champignons alors que les déchets chimiques peuvent être cancérigènes ou causer des lésions (respiratoires, cutanées, etc.). Il est donc primordial de se débarrasser des produits chimiques (à base d’ammoniaque ou de javellisant), des déchets biomédicaux et de toute autre matière dangereuse. Ces matières ne doivent jamais être jetées avec les ordures ménagères.

Les locaux d’entreposage

Isolez vos ordures dans un local ayant un degré de résistance minimale au feu, afin de contenir tout début d’incendie. La température doit aussi y être contrôlée afin de ralentir la décomposition des déchets et la génération d’odeurs nauséabondes. Enfin, les locaux d’entreposage doivent être nettoyés et désinfectés périodiquement. Évidemment, les ordures doivent être retirées des lieux à une fréquence régulière.

Pour les déchets accumulés à l’extérieur d’un bâtiment dans un conteneur, il est préférable de placer celui-ci à bonne distance du bâtiment, afin d’éviter tout risque d’incendie accidentel ou intentionnel.

L’humidité élevée ainsi que la présence de champignons (moisissures) et leurs toxines peuvent entraîner plusieurs problèmes de santé, notamment respiratoires et cutanés. Un taux d’humidité élevé peut être le signe :

  • d’une fuite dans la plomberie;
  • d’une infiltration d’eau de l’extérieur, au niveau du sol, des murs ou du toit, lorsque la structure du bâtiment est déficiente ou abîmée;
  • d’une ventilation inadéquate pour extraire l’humidité.

Aussi, afin d’éloigner les vermines, bestioles et insectes, l’application de mesures sanitaires strictes demeure la meilleure approche préventive. Par exemple :

  • Munissez toute porte extérieure d’une moustiquaire en bon état.
  • Installez des dispositifs appropriés pour attraper les insectes volants. Mettez un terme à la présence et à la prolifération de ces visiteurs indésirables de façon sécuritaire, en faisant appel à une entreprise spécialisée.

Les lieux d’entreposage des produits alimentaires « secs » doivent être appropriés, bien entretenus et en bon état. De plus, il y a lieu d’appliquer et de respecter des règles d’entretien et d’hygiène supérieures à celles normalement requises pour d’autres produits. On surveille plus précisément :

  • Les produits alimentaires périmés
  • Les indices de la présence de vermine
  • L’accumulation de poussières, rebuts ou déchets
  • Les contenants endommagés ou sans couvercle
  • Les déversements (risque de contaminer les lieux et d’attirer la vermine)
  • Le cloisonnement inadéquat (par exemple, une zone de stockage doit être bien séparée d’une zone de préparation alimentaire, car lors de l’ouverture des contenants ou des emballages, des agrafes peuvent être introduites dans la nourriture en préparation)
  • L’humidité excessive
  • Une ventilation ou une température inadéquate
  • Les infiltrations ou fuites d’eau (toiture, plafond, sol, tuyauterie, équipement, etc.)

Les produits alimentaires périssables devant être réfrigérés ou congelés doivent être immédiatement rangés et conservés à une température optimale. La présence de thermomètres, régulièrement vérifiés, assurera la détection rapide de toute défaillance du système frigorifique.

  • Préparez certains aliments, tels que les viandes et les produits laitiers, dans un environnement à température contrôlée pour éviter une détérioration accélérée ou une contamination quelconque. De plus, les aires de préparation des aliments froids doivent être séparées de celles des aliments chauds.
  • L’acier inoxydable comme surface de travail ou pour les accessoires est recommandé en cuisine pour son entretien facile et sa résistance à la corrosion. Le bois, par exemple, est poreux et plus difficile à nettoyer, d’où le risque élevé de contamination.
  • Prévenez la contamination croisée lors de la préparation d’aliments, pour éviter les dangers liés à certaines allergies alimentaires, comme les allergies aux noix ou aux arachides, en nettoyant toutes les surfaces et tous les accessoires ayant été en contact avec des ingrédients potentiellement allergènes.
  • Inciter le personnel affecté à la préparation de nourriture à porter un filet approprié sur les cheveux et sur la barbe, s’il y a lieu. De plus, aucun bijou ne devrait être toléré dans les cuisines.
  • Exiger de son personnel une bonne hygiène et le lavage des mains, surtout après l’utilisation des toilettes.
  • Les locaux doivent être facilement accessibles aux personnes à mobilité réduite.
  • Ces locaux doivent aussi être désinfectés quotidiennement afin de diminuer les risques de propagation de maladies infectieuses.
  • Des poubelles métalliques munies de couvercles sécuritaires doivent être disponibles et vidées régulièrement.
  • Une ventilation et un chauffage adéquats doivent assurer le confort des usagers.
  • Le sol ou les revêtements de sol doivent être antidérapants afin de prévenir les chutes accidentelles causées par un sol mouillé ou humide. Sinon, des tapis en caoutchouc doivent être installés aux endroits à risque.
  • Un panneau indiquant « Plancher glissant » doit être placé lors de travaux d’entretien ou lorsqu’il y a un risque de chute accidentelle.
  • Les bancs et tout autre mobilier doivent être exempts d’éclats pouvant causer des échardes. De plus, il y a lieu de les examiner régulièrement afin de déceler et de corriger promptement la présence de clous ou de vis proéminents.
  • Tout verre utilisé pour une cabine de douche ou de baignoire doit être un verre de sécurité.
  • Les appareils électriques doivent être connectés à une prise protégée par un disjoncteur de fuite à la terre (DDFT) approuvé.
  • Pour les toilettes, un avaloir de sol doit être prévu dans une pièce contenant des urinoirs équipés d’un dispositif de chasse automatique.
  • Il faut habituellement installer au moins un lavabo dans toute pièce comportant une ou deux toilettes ou des urinoirs, et au moins un lavabo supplémentaire par groupe de deux toilettes ou urinoirs supplémentaires.

Une attention spéciale doit être portée à la propreté et à l’entretien de tout local de conditionnement physique ainsi que de ses équipements, de son matériel et de ses accessoires, afin de prévenir la prolifération de bactéries comme le staphylocoque doré et de réduire les risques de propagation de maladies infectieuses.

Équipements et appareils

  • Tout équipement ou appareil doit donc être installé, entretenu et utilisé selon les instructions et les recommandations d’un fabricant reconnu. Des équipements ou appareils vétustes, détériorés ou mal entretenus peuvent être extrêmement dangereux. Ces derniers doivent faire l’objet d’une inspection visuelle quotidienne pour éviter les blessures. Une attention spéciale doit être portée aux pièces portantes telles que les vis, boulons et câbles attachés aux poids.

Affichage des instructions

Des instructions doivent être affichées au besoin, par exemple :

  • le port obligatoire de chaussures de sport, d’un pantalon ou d’un short ainsi que d’un chandail avec manches;
  • l’obligation de laisser les bottes, manteaux et sacs de sport dans les casiers ou vestiaires prévus à cet effet;
  • l’obligation d’utiliser une serviette sur les bancs d’appareils et de bien essuyer les surfaces humides des appareils après leur utilisation.

Analyses de l’eau et entretien

  • Afin de prévenir la prolifération dangereuse de bactéries, de virus et de champignons, désinfectez l’eau des piscines et spas à une fréquence régulière en utilisant un équipement automatique qui assure le maintien de concentrations chimiques sécuritaires.
  • Effectuez des analyses chimiques de l’eau au moins une fois par jour, ou plus fréquemment si nécessaire.
  • Consultez les fiches signalétiques et les étiquettes des produits pour connaître les dangers, les avertissements et les précautions spécifiques ainsi que les directives à suivre en cas de déversement, d’éclaboussure ou d’ingestion.
  • Les produits chimiques doivent être conservés dans un endroit sec et à l’écart de toute matière organique ou combustible pour prévenir toute réaction chimique nocive.

Température d’un spa ou d’une baignoire à remous

  • La température de l’eau des spas doit être maintenue à un degré confortable et sécuritaire, mais ne doit en aucun temps dépasser 40 °C. Il est donc important de vérifier régulièrement la température de l’eau et de s’assurer que les unités de chauffage ainsi que les thermostats sont inaccessibles aux utilisateurs.
  • Effectuez des traitements d’assainissement afin d’abaisser la concentration de microorganismes tels que les virus et les bactéries.

Électricité

  • Il est interdit d’installer une prise de courant ou un appareil électrique dans un rayon de 1,5 m d’une piscine ou d’un spa.

Consultez nos autres conseils de prévention :

L’entretien des systèmes de chauffage

Suivez nos conseils pour optimiser la performance de votre système de chauffage et réduire votre facture!

La responsabilité civile des commerces de détail

Plus le nombre de clients est important, plus grande est la probabilité qu’un incident se produise…

Vous en voulez plus?

Consultez la liste complète des conseils de prévention pour entreprise.

En collaboration avec
JEAN-JACQUES FOURNEL, expert-préventionniste

L’information contenue dans ce conseil de prévention est d’ordre général et est fournie à titre informatif seulement. Elle n’est pas exhaustive. Toute action prise à la suite de la lecture de cette capsule devra être effectuée en toute sécurité et, au besoin, être exécutée par une personne expérimentée et habilitée à le faire.

Obtenez un prix rapidement pour votre assurance entreprise!

Parlez à un agent d’assurances

Lundi au vendredi, de 8 h à 20 h