Saut au contenu

Conduite hivernale : réduisez les risques d’accident avec vos véhicules commerciaux

07 décembre 2017

Les rigueurs de l’hiver québécois influencent la conduite atomobile. La prudence est de mise pour tous les conducteurs, surtout ceux derrière le volant des véhicules commerciaux. Ne négligez pas les coûts liés aux accidents pouvant toucher les véhicules de votre entreprise. Sensibilisez vos employés!


Le coût des accidents

Selon la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), près de 40 % des collisions surviennent l’hiver. En misant sur la prévention, vous pourriez vous éviter les dépenses que génère un véhicule accidenté et les répercussions sur votre productivité et votre rentabilité.

En plus d’une hausse possible de la prime d’assurance de votre flotte automobile, d’autres frais peuvent s’ajouter, comme :

  • la franchise d’assurance du véhicule accidenté;
  • le retrait du véhicule hors d’usage de la flotte automobile;
  • le salaire versé à  l’employé blessé en attente d’indemnisations de la SAAQ et de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail, et celui versé à l’employé de remplacement.

Des coûts indirects sont aussi à prévoir, tels que :

  • des retards de livraison;
  • la réduction des services;
  • l’insatisfaction de la clientèle.

Mettez en place un programme de prévention des accidents

Le programme devrait inclure :

  • La préparation adéquate des véhicules pour l’hiver. L’installation obligatoire des pneus d’hiver demeure une priorité, mais les freins, les essuie-glaces et la batterie devraient faire l’objet d’une inspection systématique avant les premières neiges.
  • Le suivi des chauffeurs. Votre programme devrait déterminer des critères pour la sélection des chauffeurs, proposer de la formation continue, permettre la vérification périodique des permis de conduire (avec le service aux entreprises de la SAAQ), contrôler la consommation d’alcool et de drogues.
  • Un rappel de la nécessité d’adapter sa conduite aux conditions hivernales, et la sensibilisation aux enjeux de visibilité, dont le dégagement complet des vitres, et d’adhérence des pneus selon les caractéristiques de la chaussée.
  • Des conseils sur la planification des déplacements, notamment par le recours à des outils comme Google Maps pour l’itinéraire, MétéoMédia pour les prévisions météoréologiques, et Québec 511 pour l’état du réseau routier.
  • L’accès à un GPS et à un téléphone mobile mains libres, particulièrement utiles pour les employés qui doivent se déplacer souvent.
  • L’accès, dans le véhicule commercial, à de l’équipement comme des pelles, des balais à neige et des grattoirs, des câbles de démarrage, des plaques antidérapantes et une trousse d’urgence.
  • La mise par écrit de la politique et de ses mesures, sa diffusion et sa signature par toutes les parties concernées.
  • L’analyse des incidents pour éviter leur répétition.

Récompensez la bonne conduite

Pour favoriser l’adhésion de vos employés, pourquoi ne pas accompagner votre politique d’un programme de récompense pour un dossier de conduite sans infraction, ni accident responsable? La gestion des risques d’accident en hiver est l’affaire de tous et peut éviter une foule d’ennuis personnels à vos employés et de conséquences financières pour votre entreprise.

Découvrez également comment bien préparer votre entreprise pour l’hiver grâce à nos conseils.

Sources :
D’après les conseils de Gaëtan de Courval, consultant automobile.
La conduite hivernale, adapter sa conduite, SAAQ


Autres sujets d'intérêt : 

Ces conseils sont fournis à des fins informatives seulement. Ils sont d’ordre général et n’engagent pas la responsabilité de Desjardins Assurances. La vigilance est de mise et il est recommandé de consulter un expert en la matière pour des conseils complets et pertinents pour chaque situation.