Saut au contenu

10 questions à se poser avant de renouveler son assurance entreprise

22 septembre 2017

Lorsqu’on magasine une assurance, notre choix est souvent guidé par le montant de la prime d’assurance, ce qui est légitime. Cependant, votre couverture d’assurance est-elle adéquate?


En cas de sinistre par exemple, recevrez-vous une indemnisation correspondant à la valeur de reconstruction de votre immeuble et à la valeur de remplacement de vos biens? Prenez connaissance des dix questions à vous poser pour être bien assuré!

1. L’évaluation de mes biens commerciaux tient-elle compte de tout?

Les biens peuvent inclure :

  • Les meubles et les objets de valeur;
  • Les systèmes téléphoniques et informatiques;
  • La machinerie et les outils;
  • Les documents de valeur et les archives;
  • La matériel et l’équipement liés à votre domaine d’activités.

À ce sujet, informez-vous davantage en lisant l’article Votre entreprise est-elle sous-assurée?

2. Est-ce que l’inventaire de mes produits fluctue de façon importance, selon les saisons ou certains événements dans l’année?

Selon les activités de votre entreprise, certaines périodes de l’année peuvent entraîner une augmentation de votre inventaire et, par le fait même, de sa valeur. Par exemple, les Fêtes représentent une période des plus achalandées pour plusieurs détaillants et grossistes.

3. Des activités ont-elles été ajoutées ou modifiées dans mon entreprise?

Si vous offrez de nouveaux services comme les commandes en ligne et la livraison, des protections d’assurance supplémentaires pourraient être nécessaires.

4. De nouveaux employés ont-ils été intégrés à mon entreprise?

L’embauche d’employés supplémentaires et les risques accrus liés à certains métiers spécialisés peuvent également commander l’ajustement du montant d’assurance de la responsabilité civile ou l’ajout de garanties additionnelles.

5. Mes revenus ont-ils baissé ou augmenté au cours de l’année dernière?

Si vos revenus ont augmenté, la protection Perte de revenus de base de votre contrat d’assurance pourrait être insuffisante. Toutefois, afin de mieux protéger vos revenus d’entreprise, vous pouvez ajouter une garantie optionnelle offrant une couverture plus étendue telle que l’Assurance revenu de l’entreprise : perte réelle subite – formule profit de Desjardins Assurances.

6. Est-ce que mon voisinage a changé?

Des locaux laissés vacants dans le voisinage peuvent être considérés comme à risque en matière d’assurance. Si votre environnement change, vous devez aviser votre assureur.

7. Mon entreprise exerce-t-elle des activités à l’extérieur de la province?

Si c’est le cas, vos protections d’assurance peuvent être augmentées, par exemple, en fonction des activités et des revenus.

8. L’évaluation de la valeur de mon immeuble reflète-t-elle la valeur de reconstruction?

Si vous devez reconstruire votre immeuble à la suite d’un incendie, le montant d’assurance inscrit à votre contrat serait-il suffisant?

Plusieurs facteurs sont à considérer dans cette évaluation, dont le coût de la main-d’œuvre et des matériaux de construction, les normes du Code de construction du Québec en vigueur et les frais de démolition. L’aide d’un évaluateur agréé est d’ailleurs recommandée.

9. Mon immeuble a-t-il été rénové ou agrandi récemment?

Toute amélioration des lieux peut influencer la valeur de reconstruction de votre immeuble, d’où l’importance de le mentionner à votre agent d’assurances dès que possible.

10. Des mesures de protection ont-elles été ajoutées (par exemple, système d’alarme, caméras de surveillance, etc.)?

Des mesures visant à protéger vos biens et votre immeuble contribuent à la prévention des sinistres. Cela se traduit dans certains cas par une économie sur la prime d’assurance.

Enfin, pour que votre entreprise puisse bénéficier d’une couverture adéquate, tout changement apporté à votre immeuble, à vos biens ou à vos activités devrait être immédiatement signalé à votre assureur et non seulement lors de votre renouvellement.


Autres sujets d'intérêt :

Certaines conditions, exclusions et limitations peuvent d’appliquer. Les clauses et modalités relatives aux protections décrites sont précisées au contrat d’assurance, lequel prévaut en tout temps. Ces conseils sont fournis à des fins informatives seulement. Ils sont d’ordre général et n’engagent pas la responsabilité de Desjardins Assurances. La vigilance est de mise et il est recommandé de consulter un expert en la matière pour des conseils complets et pertinents pour chaque situation.