Saut au contenu

Quelques conseils en lien avec les réclamations et la prévention des incendies

Dernière mise à jour : 04 octobre 2016 à 16:45

Par Mélanie Larouche

Faire une liste de vos biens simplifie grandement votre réclamation, mais savez-vous comment vous y prendre? En prime, deux conseils pour vous aider à atténuer le risque d’incendie.


Voici d’abord une vidéo et un texte vous expliquant comment dresser rapidement un inventaire de vos biens. Par la suite, nous vous aidons à choisir votre foyer à l’éthanol et votre extincteur portatif.

 

Dresser la liste de vos biens

Comment se préparer à une réclamation d’assurance d’envergure

[Mise en contexte : Une experte en réclamation de Desjardins Assurances explique comment bien se préparer en prévision d’une réclamation.]

[Action à l’écran : La dame est assise sur un sofa et sourit.]

Je me présente, Marie-Eve Vézina.

[Texte à l’écran : Marie-Eve Vézina, directrice principale des risques spéciaux, conseils techniques et assurance qualité.]

Il faut être conscient que, quand un sinistre majeur survient, notre appartement, notre résidence, tout est endommagé. La clé du succès, c’est d’être capable de dresser auparavant une liste de ses avoirs et de compiler ses preuves de possession.

[Texte à l’écran : Prendre des photos.]

Première des choses, prendre des photographies c’est vraiment quelque chose qui est facile et accessible maintenant. On y va pièce par pièce, on photographie les espaces de rangement, les étagères, les bibliothèques. On peut même photographier certains documents comme ses reçus, ses preuves de possession et même la liste qu’on a confectionnée papier.

[Texte à l’écran : Préparer un inventaire.]

Quand on indique aux gens de confectionner une liste complète de leur contenu, bien, tout le monde a la même réaction : c’est long, c’est difficile, ça demande beaucoup. Il faut donc se concentrer à confectionner une liste qui contient les items qui ont le plus de valeur, les items qui ont des particularités. On pense à des antiquités, à des souvenirs de famille; des items qui ont beaucoup de valeur. On va aller chercher pour ces éléments-là dans notre liste un petit peu de détail, donc on va indiquer la valeur, le prix payé, la date d’achat, marque, modèle, tout simplement de façon à être en mesure de les remplacer plus rapidement quand un sinistre survient.

[Texte à l’écran : Conserver ses preuves d’achat.]

Ce qui est utile de faire, c’est de conserver une copie additionnelle de la liste et des preuves de possession ailleurs que chez soi. Ça peut être dans un nuage informatique, sur une clé USB, au bureau, chez un parent, chez un ami de confiance et on donne l’information, à quelques personnes de confiance toujours, quant à l’endroit où se trouve ce second exemplaire de la liste.

Bien évidemment, on constate que les gens qui sont préparés traversent de façon un peu plus sereine et avec moins de stress les sinistres d’ampleur. Par contre, que vous ayez en main ou non une liste des photos, des preuves de possession, notre travail, comme assureur, lorsque ça survient, est de vous supporter, de vous accompagner, de vous soutenir là-dedans, peu importe ce que vous avez en main.

[Texte à l’écran : DesjardinsAssurancesGenerales.com. Logo Desjardins Assurances]

[Texte à l’écran : Desjardins Assurances désigne Desjardins Assurances générales inc. au Québec et Certas direct, compagnie d’assurances en Ontario et en Alberta.]

[Texte à l’écran : Les informations et les conseils contenus dans cette vidéo vous sont fournis à des fins informatives seulement et ne sauraient engager la responsabilité de Desjardins Assurances.]

Voici 4 étapes qui vous aideront à réaliser l’inventaire de vos biens.

1. Faire la liste de vos objets les plus importants

Il vous faut d’abord faire l’inventaire de vos biens. Il n’est pas essentiel de tout lister, seuls les biens de plus grande valeur devraient y apparaître, comme les meubles, les bijoux, le matériel électronique et informatique, les appareils ménagers et les objets rares.

2. Photographier les pièces de votre maison et vos objets

Pour vous aider à faire l’inventaire le plus simplement possible, prenez des photos de vos objets. Photographiez chacune des pièces de la maison, afin de répertorier rapidement le plus de biens possible. Vous pouvez aussi photographier vos pièces de rangement, garde-robes et étagères et les joindre à votre inventaire. Vous pouvez même prendre en photo les reçus de vos objets et les conserver dans votre dossier.

3. Conserver vos preuves d’achat

Toutes les preuves d’achat que vous détenez doivent être jointes à votre dossier d’inventaire, qu’il s’agisse de factures ou d’un manuel d’instruction. Notez que plusieurs détaillants conservent pendant longtemps les factures de leurs clients; n’hésitez donc pas à communiquer avec eux. Les preuves d’achat de vos objets de valeur facilitent énormément les réclamations!

4. Conserver une copie de votre inventaire hors de la maison

Pour des raisons évidentes, vous devriez conserver une copie numérisée de votre inventaire (liste et photos) à l’extérieur de votre résidence, chez un ami ou un membre de la famille, par exemple.

 

Bien choisir son foyer à l’éthanol

Les foyers à l’éthanol ont la cote depuis quelques années pour créer une ambiance chaleureuse dans la maison. Mais attention! Il est important de vous assurer que le vôtre soit certifié Underwriter’s Laboratory of Canada (ULC), sinon le risque d’incendie est grand.

Non seulement les modèles non certifiés polluent l’air ambiant, mais ils peuvent causer des brûlures graves, des incendies et même des intoxications au monoxyde de carbone.

Peu importe la marque ou la certification du foyer choisi, il est crucial de l’utiliser avec la plus grande prudence en respectant les directives du fabricant. Généralement, les incendies causés par un foyer à l’éthanol sont davantage liés à une négligence ou à une maladresse qu’à la marque de l’appareil. Même si, pour le moment, peu d’assureurs en tiennent compte dans le calcul d’une prime, il est recommandé d’aviser son assureur lorsqu’on installe ce genre d’appareil chez soi.

Lire d’autres conseils pour diminuer les risques d’incendie

 

Pour quel type d’extincteur opter?

En plus d’un plan d’évacuation de la résidence en cas d’incendie, posséder un extincteur domestique est sans contredit l’une des meilleures façons de limiter les dégâts d’un incendie. Voici comment choisir le bon type d’extincteur.

Pour un usage résidentiel, il est conseillé de choisir un extincteur de type A, B, C de 5 ou 10 livres. Polyvalent, il peut éteindre 3 types de feu :

  • Le feu de type A est celui produit par des matières solides comme le bois, les tissus, les papiers, cartons et plastiques.
  • Le feu de type B est déclenché par des liquides ou des gaz inflammables comme les solvants, l’essence, l’alcool ou les huiles.
  • Le feu de type C est d’origine électrique. Un extincteur de classe C indique que l’agent extincteur contenu dans la bonbonne n’est pas conducteur d’électricité. L’extincteur peut donc être utilisé sur des installations électriques sous tension, en toute sécurité.

Lire d’autres conseils pour diminuer les risques d’incendie


Autres sujets d'intérêt :