Saut au contenu

5 questions pour vous aider à magasiner votre assurance auto

22 septembre 2017

L’assurance auto, c’est comme une trousse de premiers soins. C’est capital d’en avoir une, mais on espère ne jamais devoir s’en servir. S’assurer est obligatoire pour chaque conducteur canadien, ce qui représente une dépense importante pour bien des ménages. C’est pourquoi il est essentiel de bien magasiner.


Comment choisir votre assurance auto? Comment économiser au maximum sur votre contrat? Est-ce que la couverture de votre véhicule répond à vos besoins? Vous trouverez dans cet article les réponses à toutes ces questions et plus encore. Vous pourrez ainsi trouver l’assurance auto qui vous convient.

Dans cet article :

Votre assurance auto convient-elle à vos besoins?
Comprenez-vous bien votre contrat d’assurance auto?
Comment économiser sur votre assurance auto?
Comment faire une réclamation après un accident ou un sinistre?
Peut-on éviter une hausse de prime après une réclamation?

Votre assurance auto convient-elle à vos besoins?

Vous devez d’abord vous poser les bonnes questions :

  • Suis-je dans un groupe de conducteurs à risque?
  • Mon véhicule est-il aussi considéré à risque?
  • Ai-je un bon dossier de conduite?

Il est important de bien connaître votre profil de conducteur ainsi que les critères sur lesquels les assureurs se basent pour évaluer votre dossier. Il existe assurément un produit qui répondra à vos besoins. Vous devez donc les définir et en informer votre agent.

Par exemple, la prime d’assurance auto d’un jeune étudiant propriétaire d’un véhicule Honda Civic 2003 ne sera pas la même que celle d’une mère de famille dans la trentaine, dont les deux véhicules familiaux sont assurés au même endroit. Leurs besoins en matière de couverture seront également complètement différents.

Saviez-vous que l’assurance responsabilité civile, une protection obligatoire, vous protège en cas de dommages causés aux autres? En effet, si vous frappez une clôture, une maison ou tout autre bien appartenant à autrui, vous serez couvert, entre autres, pour ce type de dommages. Des protections de base sont aussi offertes pour couvrir les dommages causés à votre véhicule, soit risques de collision et de renversement et tous les risques sauf collision ou renversement.

Vous pouvez également opter pour des protections optionnelles selon votre situation ainsi que le type d’auto que vous possédez.

Vos réponses aux questions suivantes vous aideront à choisir les protections les mieux adaptées à vos besoins.

  • Votre véhicule est-il loué ou acheté?
  • Quel est son âge?
  • Est-il votre seul moyen de transport?
  • Louez-vous souvent des voitures pour de courtes périodes?
  • Quels articles se trouvent régulièrement dans votre auto (ex. : articles de sport, de bureau, etc.)?

Comprenez-vous bien votre contrat d’assurance auto?

Un contrat d’assurance auto typique se divise en deux chapitres : A et B.

Chapitre A : responsabilité civile

Au Québec, il est obligatoire pour tout propriétaire de voiture de détenir au moins les protections du chapitre A. C’est ce qu’on appelle « être assuré d’un bord ». En d’autres termes, cela correspond à l’assurance responsabilité civile, qui couvre les dommages matériels et corporels causés à autrui. Au Québec, la Loi sur l’assurance automobile exige une protection d’assurance responsabilité civile d’au moins 50 000 $. Toutefois, la majorité des gens optent pour un montant d’un million de dollars ou plus. Si vous voyagez souvent hors de la province ou aux États-Unis, il est conseillé de porter ce montant à deux millions de dollars.

Chapitre B : protection pour les dommages causés aux véhicules assurés

Le chapitre B correspond aux protections de base pouvant être ajoutées à votre contrat. Celles-ci vous permettent d’être « assuré des deux bords » et d’obtenir une couverture pour les dommages causés à votre voiture.

La plupart des contrats d’assurance auto vous offrent une protection complète, mais celle-ci est plus chère. Assurez-vous de personnaliser le chapitre B de votre contrat avec votre agent en assurance de dommages afin de bien répondre à vos besoins. Les protections pour les dommages causés aux véhicules assurés se divisent en deux parties bien distinctes : les chapitres B2 et B3.

Le chapitre B2, risques de collision et de renversement, couvre les dommages causés à votre véhicule, notamment les frais de réparation, lors des situations suivantes :

  • Capotage
  • Collision entre le véhicule assuré et une personne ou un animal
  • Accident responsable
  • Accident où le tiers responsable ne peut être identifié

Le chapitre B3, tous les risques sauf collision ou renversement, complète le chapitre B2. Il offre une garantie qui vous couvre contre les pertes ou les dommages causés à votre véhicule dans des situations autres que les collisions et renversements. Vous serez donc protégé lors de ces événements :

  • Incendie ou explosion
  • Vol ou tentative de vol
  • Dommages causés par des intempéries
  • Dommages causés par une émeute ou un mouvement de foule
  • Vandalisme
  • Dommages causés par des objets qui tombent ou volent
  • Bris de vitre

Si vous choisissez le chapitre B2 dans votre contrat d’assurance, sachez qu’il est obligatoire de souscrire également le chapitre B3. Par contre, il est possible d’être couvert par les protections du chapitre B3 sans l’être par celles du chapitre B2.

Ces couvertures sont offertes par la plupart des assureurs, mais il existe d’autres protections et avenants optionnels, comme la « valeur à neuf » ou le remboursement des frais de location d’un véhicule de remplacement lors de réparations après un incident. Un éventail de protections pouvant convenir à vos besoins est offert. N’hésitez pas à vous informer davantage!

Enfin, soyez attentif aux exclusions, qui peuvent varier d’un assureur à l’autre. La plus fréquente d’entre elles concerne les crevaisons accidentelles. Aussi, l’usure dite « normale » d’une voiture au fil du temps et les dommages causés par le propriétaire sont souvent exclus des différentes polices.

Astuce : Lors de votre magasinage, assurez-vous de comparer des pommes avec des pommes! Les polices d’assurance auto pour lesquelles vous obtenez un prix doivent comprendre les mêmes protections!

Comment économiser sur votre assurance auto?

Quels sont les facteurs qui ont une incidence sur votre prime?

De nombreux facteurs influencent le calcul de votre prime d’assurance auto. Les assureurs prennent surtout en considération :

  • le modèle et l’âge de votre véhicule;
  • votre kilométrage annuel ainsi que celui pour vous rendre au travail;
  • votre lieu de résidence;
  • votre âge et votre sexe;
  • votre dossier de conduite (années d’expérience, contraventions et sinistres antérieurs).

Où trouver les rabais?

L’assurance auto constitue une dépense importante pour chaque conducteur. Personne n’est épargné, mais vous pouvez réduire son coût. Plusieurs astuces peuvent contribuer à vous faire économiser. Par exemple :

  • regroupez vos polices d’assurance auto et habitation chez un seul assureur;
  • augmentez le montant de votre franchise (le montant que vous devrez payer en cas de réclamation);
  • choisissez un modèle de véhicule dont les risques de vol sont moindres;
  • regroupez tous vos véhicules dans le même contrat;
  • installez un système d’alarme dans votre véhicule;
  • conduisez un véhicule vert;
  • n’ayez aucune infraction à votre dossier de conduite.

Plusieurs options peuvent vous permettre non seulement de payer moins cher pour votre assurance auto, mais aussi de prendre la route l’esprit tranquille.

Astuce : Vous avez l’intention de remiser votre voiture afin de la protéger de l’hiver? N’oubliez pas de prévenir votre assureur! Il vous proposera l’avenant FAQ-16 qui vous accordera un crédit immédiat sur votre prime d’assurance. Si vous êtes client de Desjardins Assurances, vous pouvez effectuer cette action vous-même dans les Services en ligne!

Qu’est-ce que l’assurance auto basée sur l’usage?

Bien sûr, un dossier de conduite impeccable est une variable cruciale pour les conducteurs qui souhaitent économiser sur leur prime d’assurance. Selon vos habitudes de conduite, l’assurance auto basée sur l’usage peut vous aider à réduire votre prime. Celle-ci fait appel à une technologie utilisée au Canada depuis quelques années seulement.

Grâce à la télématique, les assureurs peuvent mieux évaluer la conduite de chaque conducteur ainsi que le risque qu’il représente réellement. En plus de bénéficier d’une tarification selon ses habitudes de conduite, le conducteur obtient aussi une rétroaction qui lui permet d’analyser ses trajets et d’améliorer son comportement sur la route.

Astuce : Si la télématique vous intéresse, le programme AjustoMD gratuit est offert aux assurés de Desjardins Assurances. Ce programme vous permet d’obtenir un score pour chacun de vos trajets. Celui-ci est calculé en fonction de quatre critères : l’intensité de votre conduite (accélérations, freinages et virages brusques), votre vitesse, l’heure de vos déplacements ainsi que la distance parcourue. Selon les résultats obtenus, un rabais peut ensuite s’appliquer à votre prime d’assurance auto.

Êtes-vous un jeune conducteur?

Si les primes pour les jeunes conducteurs sont généralement plus élevées, il est malgré tout important de magasiner et de vous informer auprès de votre assureur afin de saisir les différentes occasions d’économiser. Certains assureurs offrent des rabais pour les conducteurs de moins de 25 ans.

Informez-vous auprès de votre agent en assurance de dommages.

Comment faire une réclamation après un accident ou un sinistre?

Faire une réclamation d’assurance auto, ce n’est pas sorcier! Si ce n’est jamais souhaitable, il est tout de même facile de s’y retrouver. D’abord, sachez que déclarer un sinistre et faire une réclamation sont deux choses bien distinctes. Vous êtes tenu contractuellement de déclarer tout sinistre impliquant votre voiture à votre assureur. Par contre, il n’est pas obligatoire de réclamer pour chacun d’eux.

Vous pouvez faire une réclamation en cas :

  • de bris de vitre;
  • d’accident avec collision;
  • de feu, vol ou vandalisme;
  • de catastrophe naturelle;
  • d’incident impliquant votre responsabilité civile;
  • de dommages à votre véhicule causés par tout autre événement.

Pour chacune de ces situations, le processus peut légèrement différer d’un assureur à l’autre. Règle générale, vous devrez :

  • ouvrir un dossier d’indemnisation (en ligne ou par téléphone);
  • faire évaluer les dommages par votre assureur;
  • faire analyser votre dossier par votre assureur afin de déterminer la portée de vos protections ainsi que la responsabilité de chacun des conducteurs, s’il y a lieu;
  • procéder aux réparations;
  • régler le paiement de la franchise et vous faire rembourser les frais engagés.

En cas d’accrochage, il est également important de noter le nom des personnes impliquées (celui qui est inscrit sur leur permis de conduire), leur adresse, leur numéro de permis de conduire, leur numéro de plaque, le nom de leur assureur et le numéro de leur police d’assurance. N’oubliez pas : l’important, c’est la santé des parties impliquées! Si l’incident cause des blessures, communiquez immédiatement avec les services d’urgence. Votre réclamation peut attendre.

Rappelez-vous également que rien ne vous oblige à faire une réclamation. Afin de prendre une décision éclairée, vous pouvez vous référer à votre contrat d’assurance pour bien comprendre vos protections et communiquer avec votre agent d’assurance.

Peut-on éviter une hausse de prime après une réclamation?

Il vous arrivera peut-être de devoir réclamer un jour. Est-ce possible d’éviter la hausse de votre prime d’assurance après une réclamation? Les statistiques démontrent qu’une voiture devient plus à risque après un premier sinistre, donc votre prime d’assurance auto est susceptible d’augmenter. Par contre, sachez que pour établir votre prime, les assureurs calculent le taux de risque en se basant sur l’endroit où vous habitez, le type de véhicule que vous conduisez ainsi que votre dossier de conduite. L’historique de vos réclamations est le dernier facteur considéré.

De plus, c’est le nombre de réclamations qui fera varier le prix de votre prime. Il existe cependant diverses façons de vous protéger contre des hausses de prix. Le Pardon d’accident est un bon exemple de protection que l’on peut ajouter à sa police d’assurance.

En conclusion

Magasiner une assurance auto est une tâche qui peut paraître fastidieuse, mais si vous définissez clairement vos besoins, il sera plus facile de vous y retrouver. En communiquant avec votre agent, vous pourrez comparer les diverses soumissions et faire un choix éclairé. Si vous êtes déjà client chez Desjardins Assurances, vous pouvez également comparer la prime de différents véhicules en visitant les Services en ligne. Renseignez-vous, magasinez et assurez-vous de bien connaître vos besoins afin de ne payer que pour les protections qu’il vous faut !


Autres sujets d'intérêt : 

Certaines conditions, exclusions et limitations peuvent s’appliquer. Les offres et rabais peuvent être modifiés sans préavis. Les clauses et modalités relatives aux protections décrites sont précisées au contrat d’assurance, lequel prévaut en tout temps. Ces conseils sont fournis à des fins informatives seulement. Ils sont d’ordre général et n’engagent pas la responsabilité de Desjardins Assurances. La vigilance est de mise et il est recommandé de consulter un expert en la matière pour obtenir des conseils complets et pertinents pour chaque situation.