Saut au contenu

Assurance habitation : mieux la comprendre et choisir celle qui vous convient

30 mars 2017

Lors de l’achat d’une maison, le choix d’une assurance habitation s’impose. S’il s’agit de votre première expérience, vous trouverez peut-être la quantité de protections offertes déroutante à première vue. Mieux comprendre l’assurance des propriétaires vous permettra de choisir celle qui convient réellement à vos besoins.


Comment choisir l’assurance habitation qui correspond le mieux à vos besoins? Que couvre votre assurance? Comment économiser sur vos primes d’assurance? Voici quelques questions que vous pourriez vous poser. Ce dossier vous aidera à répondre à la plupart d’entre elles pour ainsi être en mesure de faire un choix éclairé quant à votre assurance habitation.

Dans cet article :

Pourquoi souscrire une assurance habitation?

Comment choisir sa couverture d’assurance?

Types de protection et couverture

Protections complémentaires

Renseignements à avoir en main

Comment économiser sur son assurance habitation?

 

Pourquoi souscrire une assurance habitation?

Même si l’assurance habitation n’est pas imposée par la loi, elle est exigée, la plupart du temps, par l’institution financière qui vous accorde votre prêt hypothécaire. En cas de sinistre, l’assurance habitation peut couvrir le remplacement de vos biens et les dommages à votre propriété, le tout en fonction des protections, limites et exclusions mentionnées dans votre contrat. Ce sera le cas si, par exemple, votre propriété est endommagée à cause d’un incendie, ou encore si vous vous faites voler vos biens lors d’un cambriolage. L’assurance habitation couvre également votre responsabilité civile, c’est-à-dire les dommages corporels ou matériels que vous pouvez causer involontairement à autrui, si par exemple vous endommagez les biens de vos voisins par accident, si votre chien mord un voisin ou si un ami se blesse chez vous en manquant quelques marches d’escalier!

De plus, sachez qu’après un sinistre couvert qui nécessiterait votre relogement temporaire, l’assurance habitation pourrait aussi couvrir vos frais de subsistance supplémentaires. Si vous ne pouvez pas demeurer chez vous pendant les travaux de réparation, vos dépenses additionnelles, telles que votre séjour à l’hôtel et vos frais d’alimentation (restaurant), seraient alors couvertes.

Astuce : Certains assureurs, dont Desjardins Assurances, vous offrent un service d’assistance juridique et d’assistance vol d’identité lorsque vous combinez vos assurances auto et habitation. N’oubliez pas de le demander lorsque vous magasinerez votre assurance!

 

Comment choisir sa couverture d’assurance?

Maintenant que vous connaissez l’importance de souscrire une assurance habitation, la question infaillible est celle-ci : comment choisir le montant de couverture d’assurance dont vous avez réellement besoin?

Astuce : Faites l’inventaire de vos biens en utilisant ce formulaire élaboré par la Chambre de l’assurance de dommages afin de déterminer la valeur approximative de vos possessions et d’établir le montant exact de votre couverture. Vous pouvez ajuster votre couverture en conséquence. Assurez-vous également de prendre des photos de vos biens et de garder vos factures. Ces précautions pourraient faciliter le règlement lors d’un sinistre.

Votre prime d’assurance est déterminée par le type d’habitation, la présence de bornes-fontaines ou de casernes de pompiers à proximité de votre bâtiment, l’historique de sinistres de votre habitation, les protections choisies ainsi que la valeur des biens à assurer.

Voici quelques-unes des étapes que l’Autorité des marchés financiers suggère de suivre pour bien choisir votre assurance habitation :

  1. Évaluer la valeur totale de vos biens.
  2. Choisir vos protections selon votre profil de propriétaire.
  3. Déterminer si vous avez besoin de protections supplémentaires selon les limites présentes au contrat pour certains biens (exemple : un bijou de grande valeur).
  4. Déterminer si vous avez besoin de protections supplémentaires pour couvrir certaines exclusions (exemple : refoulement d’égout).
  5. Déterminer le montant de la franchise que vous êtes disposé à payer en cas de sinistre.

 

Types de protection et couverture

Deux types de protection pour les propriétaires existent sur le marché.

Protection « Risques spécifiés »

Cette protection vous protège pour les risques nommés au contrat tels que le feu, le vol, le vandalisme, les dégâts causés par le vent ou encore certains dégâts causés par l’eau.

Astuce : La protection « Valeur de remplacement » vous permet de remplacer un produit endommagé ou volé par un neuf, sans tenir compte de la dépréciation. Par exemple, si votre ordinateur âgé de cinq ans est volé, votre assureur vous remboursera le prix d’un ordinateur neuf de la même marque avec des caractéristiques similaires.

Protection « Tous risques »

Contrairement à la protection « Risques spécifiés », qui ne cible que certains risques, ce type de protection couvre généralement la majorité des événements accidentels pouvant endommager vos biens. La chute d’un bien lors d’un déménagement ou un plancher accidentellement endommagé par un dégât de peinture sont des exemples d’éléments habituellement couverts.

Responsabilité civile

Comme mentionné au début de cet article, vous pourriez être tenu responsable d’un dommage causé accidentellement à d’autres personnes. Sachez que votre police d’assurance habitation peut inclure une protection de responsabilité civile liée à vos activités de la vie privée.

La responsabilité civile de la vie privée peut couvrir :

  • l’assuré partout à travers le monde,
  • l’assuré s’il est tenu responsable de dommages causés involontairement aux biens corporels ou matériels d’une autre personne,
  • les frais d’avocat pour défendre l’assuré.

Astuce : Vous voyagez souvent à l’extérieur, par exemple aux États-Unis? Les sommes pouvant vous être réclamées sont souvent considérables. Pour quelques dollars seulement, vous pouvez choisir d’augmenter le montant de votre protection en responsabilité civile et ainsi voyager l’esprit tranquille.

 

Protections complémentaires

Selon vos besoins personnels, vous pouvez ajouter une ou plusieurs protections complémentaires à votre assurance de base. Selon l’Autorité des marchés financiers, les dégâts d’eau constituent la réclamation numéro un au Canada1. Notez que votre assurance de base pourrait contenir des exclusions concernant ce type de risque. Généralement, un contrat de base ne couvre pas les dégâts tels que les infiltrations d’eau par le sol et le refoulement d’égout.

Il existe plusieurs protections complémentaires sur le marché, notamment :

  • Dégâts d’eau : eau du sol
  • Dégâts d’eau : eau au-dessus du sol
  • Fuite de mazout
  • Piscine, spa et sauna extérieurs
  • Tremblement de terre

Astuce : Voici quelques conseils de prévention qui pourraient vous éviter bien des désagréments.

Sachez également que votre assureur peut proposer des avenants à votre contrat afin de couvrir les biens dont la couverture est généralement limitée. Ces limites peuvent s’appliquer quel que soit le sinistre couvert ou encore uniquement en cas de vol ou de perte. Assurez-vous donc de mentionner à votre assureur si vous avez en votre possession, entre autres, des biens parmi les suivants :

  • Animaux
  • Tracteurs de jardin, tondeuses
  • Bateaux, moteurs et remorques
  • Vélos et leurs accessoires
  • Billets de banque, monnaie
  • Articles en or ou en argent
  • Bijoux, pierres précieuses
  • Objets d’art
  • Logiciels
  • Biens se rapportant à des activités professionnelles

Astuce : Comme un montant d’assurance maximal s’applique pour chacun de ces éléments, il y aura lieu de discuter avec l’assureur si certains de ces biens nécessitent de prendre une assurance supplémentaire. Souvenez-vous, ne souscrivez pas une assurance habitation en fonction de son prix, mais en fonction de bien protéger vos avoirs en cas de dommages.   

 

Renseignements à avoir en main

Après avoir choisi la protection qui semble le mieux vous convenir, ayez quelques renseignements en main avant d’appeler votre assureur :

  • Le code postal
  • Le type de propriété (duplex, maison en rangée, maison unifamiliale, etc.)
  • L’année de construction du bâtiment ainsi que les rénovations effectuées
  • Les matériaux utilisés pour la construction de votre maison (toit, revêtement extérieur, etc.)
  • La source de chauffage de votre habitation
  • La distance approximative entre votre propriété et le poste de pompier le plus près (en kilomètres) ainsi que la borne-fontaine la plus près (en mètres)
  • Le type de système de sécurité (alarme, gicleurs, etc.)
  • Votre historique d’assurances

 

Comment économiser sur son assurance habitation?

Une fois votre assurance habitation en poche, cela ne s’arrête pas là. La meilleure façon de garder une assurance habitation adaptée à vos besoins est d’aviser votre assureur aussitôt que vous apportez des changements à votre propriété. Par exemple, communiquez avec lui lors de rénovations, de l’acquisition d’une piscine ou d’un spa, de l’achat d’une bicyclette de valeur, etc. Rappelez-vous qu’il ne suffit pas de trouver la police d’assurance la moins chère, mais bien les protections qui correspondent le mieux à votre situation. Sachez également que votre agent en assurance de dommages a un rôle-conseil avant tout et saura vous donner des astuces afin de réduire votre prime. N’hésitez donc pas à communiquer avec lui!

Voici quelques facteurs qui peuvent influencer votre prime d’assurance :

  • Les caractéristiques du bâtiment (date de construction, type, localisation, matériaux de construction, etc.)
  • La proximité d’une borne-fontaine et de la caserne de pompiers
  • Le taux de criminalité et d’incendie dans votre secteur
  • L’historique de vos réclamations
  • Le type de contrat et les protections choisies
  • La valeur des biens assurés
  • Votre dossier de crédit

Malgré le fait que vous ne pouvez pas contrôler une bonne partie des éléments mentionnés ci-haut, voici quelques trucs et astuces qui pourraient vous aider à réduire votre prime d’assurance : 

  • Regroupez vos assurances habitation et automobile chez le même assureur.
  • Installez un système d’alarme relié à une centrale de surveillance. 
  • Informez votre assureur de toute amélioration majeure à votre propriété pouvant réduire les risques, comme la réfection de la toiture ou encore le remplacement de la plomberie, du système électrique ou du système de chauffage.
  • Augmentez le montant de votre franchise. Plus elle sera élevée, plus votre prime d’assurance sera basse. Assurez-vous toutefois de pouvoir débourser ce montant en cas de réclamation.

Astuce : Pensez à vérifier les rabais offerts par votre assureur. Ceux-ci pourraient vous faire économiser.


Autres sujets d'intérêt :

Certaines conditions, exclusions et limitations peuvent s’appliquer. Les offres et rabais peuvent être modifiés sans préavis. Les clauses et modalités relatives aux protections décrites sont précisées au contrat d’assurance, lequel prévaut en tout temps. Ces conseils sont fournis à des fins informatives seulement. Ils sont d’ordre général et n’engagent pas la responsabilité de Desjardins Assurances. La vigilance est de mise et il est recommandé de consulter un expert en la matière pour des conseils complets et pertinents pour chaque situation.