Saut au contenu
Père et fils pêchant sur le quai de leur chalet

Assurer votre résidence secondaire et… votre tranquillité d’esprit

Dernière mise à jour : 05 octobre 2016 à 21:05

Votre havre de paix sera bien protégé si vous l’assurez selon sa valeur et l’usage que vous en faites.


Que vous ayez la plus jolie villa ou le plus humble des chalets, saviez-vous qu’une résidence secondaire comporte des particularités en matière d’assurance?

L’étendue des protections d’assurance de votre résidence secondaire dépendra du temps que vous y passez, de sa valeur et de la valeur des biens que vous y conservez. Il est donc important de se procurer une assurance sur mesure.

 

Quel type d’assurance choisir?

Si une assurance de type « tous risques » est généralement recommandée pour une résidence principale, les contrats d’assurance émis pour les chalets sont davantage de type « risques désignés ». Évidemment, les protections d’assurance recommandées pour une résidence fréquentée toutes les fins de semaine de l’année sont différentes de celles accordées pour un chalet occupé uniquement quelques semaines pendant la belle saison.

Ainsi, en raison de l’occupation plus restreinte des lieux, les résidences saisonnières seront protégées contre les risques de base mentionnés au contrat – notamment la foudre, l’incendie, la grêle et les tempêtes de vent.

Si vous fréquentez votre résidence secondaire sur une base hebdomadaire, vous pouvez alors opter pour une assurance plus complète de type « tous risques ». Ainsi, tous les risques seront automatiquement couverts, à moins qu’une exclusion ne soit prévue au contrat. Encore une fois, mieux vaut lire et prévenir!

Les biens : temporaires ou permanents sur les lieux?

Afin de parvenir à établir avec précision la valeur de l’assurance à souscrire pour protéger les biens de votre résidence secondaire, il est important de distinguer les biens temporairement sur place des biens qui y sont en permanence. Il faut savoir que les premiers seront couverts par l’assurance de votre habitation principale et les seconds, par l’assurance de votre résidence secondaire. Il est d’ailleurs recommandé de souscrire l’assurance de sa résidence saisonnière auprès du même assureur que celui de sa résidence principale. En cas de demande d’indemnité pour les dommages causés aux biens, il sera toujours plus facile de traiter avec un seul et même assureur que de répartir l’indemnisation entre deux compagnies.

Jamais trop modeste pour s’assurer

Même si votre lieu de villégiature est un chalet sans prétention, même s’il représente un investissement minime et que vous n’y conservez aucun objet de réelle valeur, une protection en responsabilité civile demeure toujours essentielle pour parer à toute éventualité. Si quelqu’un devait se blesser sur votre propriété, si votre feu de camp devait s’étendre aux propriétés avoisinantes ou si un morceau de toit emporté par le vent devait causer des dommages aux propriétés environnantes, une protection en responsabilité civile s’avérerait d’un secours inestimable.

Mieux vaut prendre le temps de s’informer sur les protections d’assurance à souscrire pour que votre oasis de paix ne se transforme jamais en tourment…

Pour quitter votre chalet l’été en toute tranquillité

Non fréquentées pendant les longs mois d’hiver, les résidences saisonnières ne sont habituellement pas assurées contre le gel des tuyaux. Pour éviter le pire, il sera plus que prudent de vidanger l’eau de la tuyauterie, du chauffe-eau, des appareils sanitaires et des électroménagers avant la saison froide. Notez que les tuyaux en « S » situés sous les appareils de plomberie devraient aussi être remplis d’un produit antigel conçu pour la tuyauterie.

Et le risque de vol?

Saviez-vous qu’avec un contrat de type « risques désignés » pour résidence secondaire, le cambriolage n’est généralement pas couvert? Bon à savoir, non? Il est donc fortement recommandé d’ajouter au contrat une protection distincte contre les risques de cambriolage (c’est-à-dire un vol ayant laissé des traces à l’entrée ou à la sortie du bâtiment), de vandalisme et de fenêtres cassées. Chez Desjardins Assurances, cette protection complémentaire porte le nom d’avenant 31.

Pour conclure, communiquez avec votre agent d’assurances qui saura vous conseiller les meilleures protections selon votre situation.


Autres sujets d'intérêt :

Voyez comment il est facile d’être bien protégé avec Desjardins Assurances!

OBTENEZ UN PRIX RAPIDEMENT POUR VOTRE ASSURANCE HABITATION

Parlez à un agent d'assurances Par téléphone: 1 888 277-8726

Récupérer ma soumissionCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre

Laisser mes dates de renouvellementCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre

Nous vous suggérons aussi :